ALIMENTATION PRÃNIQUE

 

LE PRÃNA

 

Ce qu'il faut savoir au sujet de
l'Alimentation Prãnique

S'alimenter en Prãna ce n'est pas
ne plus rien manger du tout...

C'est apprendre à consommer différemment
mieux et surtout moins voire pas du tout

Contrairement aux idées reçues
notre organisme peut très bien vivre sans nourriture solide
parce qu'il consomme déjà le Prãna


C'est notre mental, qui nous fait mourir de faim, pas le manque de nourriture...


Notre organisme est fait pour fonctionner avec le Prãna
pas vraiment avec notre alimentation moderne


C'est comme si vous faisiez rouler votre voiture avec un carburant ordinaire, alors qu'il est prévu pour elle un super « super ».
- Votre voiture roulera tout de même, c'est certain, mais avec quelle efficacité et surtout pendant combien de temps ?
- Vous ne vous posez pas la question, pour votre organisme ?

- Le carburant dont nous devrions nous servir, pour fonctionner à 100 % s'appelle : Prãna

- Le Prãna est aussi connu selon les cultures comme le qi, le chi ou le ki.
- Une “substance” universelle qui serait à l’origine de toutes les formes énergétiques et se manifesterait à travers des fréquences particulières selon les différents plans de l’existence.

- Le Prãna est l’énergie qui circule par les Nadis.
- Les Nadis sont des canaux subtils se trouvant à l'intérieur du corps physique et qui ne sont pas visibles à l'œil nu, ils sont le pendant des méridiens du corps qui eux sont physiquement présents

- Le Prãna est l'énergie qui pénètre dans l'organisme avant que l'énergie électro-chimique de l'oxygène ait eu le temps de nourrir les cellules par voie sanguine... en utilisant justement les Nadis.
- Le Prãna est le fondement et l’essence de toute vie, l’énergie et la vitalité qui emplissent l’univers. Il circule dans tout ce qui existe, il est aussi le lien qui relit le monde matériel, la conscience et l’esprit. C’est ce qui rend la vie possible au niveau matériel.
- Le Prãna régule toutes les fonctions physiques, par exemple la respiration, l’apport d’oxygène, la circulation sanguine, la digestion, l’élimination et bien plus...
- Le Prãna, forme l'Univers et comme par miracle , il est directement assimilable par l'organisme humain, sans avoir à être transformé, ni cuisiner, de quelque façon que ce soit...

N'est-ce-pas que la nature est bien faite ?

Nous croyons indispensable de manger pour vivre... comme de mourir
Mais cela ne l'est pas, il faut seulement ré-apprendre à consommer le Prãna


L'organisme humain possède des capteurs à Prãna, disposés partout dans le corps tout au long de ses Nadis.
Ces capteurs fonctionnent en permanence, de façon autonome et indépendante de notre mental, ils fonctionnent comme nos réflexes
Nous avons oublié, qu'ils existaient; par conséquent, comment ils fonctionnent et pourquoi ?

Une preuve qu'ils existent: c'est que nous sommes vivants, sans eux ce ne serait pas le cas

Ce que nous devons apprendre, c'est à refaire fonctionner ces capteurs de façon contrôlée, consciente.

Avant d'avancer plus, il faudrait aussi répondre à la question : « Pourquoi consommons-nous du Prãna ? »

- Le Prãna, c'est la plus petite parcelle de l'univers, celle qui le constitue, celle qui fait ce que nous sommes, celle qui nous construit également. C'est la « brique » élémentaire de notre existence.

- Le Prãna, est donc partout.
Nous consommons naturellement le Prãna (ou la lumière). De plus toute notre alimentation en contient, plus ou moins.
Il s'en trouve moins dans l'alimentation industrielle, parce que trop souvent faite d’éléments élaborés par l'homme, donc chimique, synthétique...

Les aliments confectionnés directement par la Nature, sont le Prãna lui-même.

Lorsque nous mangeons, une carotte, par exemple, il y aura beaucoup plus de Prãna si elle a été cultivée en Agriculture Biodynamique que si elle a été nourrie dans une ferme-laboratoire agricole avec un substrat vitaminique chimique.
Cela se comprend aisément.

Pourquoi après avoir mangé une carotte plutôt qu'une autre, nous avons, d'une part la sensation d'avoir été bien nourri et de l'autre une impression de pas assez ?
La réponse est : Le Prãna...

 

Comment y arriver ?