Ce documentaire est le premier
Jamais réalisé sur la très célèbre
Confrérie des Charitables de Saint-Eloi de Béthune-Beuvry
(Pas de calais - France)
à l'occasion de son
Huitième Centenaire de 1988

Ce documentaire historique réalisé à la manière d'un reportage
permet de mieux cerner l'Histoire et la vie actuelle de la confrérie


Il vous fera découvrir
Les coutumes et traditions huit fois centenaires des Charitables
Les images exclusives
de la première accolade historique entre les vénérables doyens
Marcel BECK de Béthune et François COUPET de Beuvry
lors de la fête à "Naviaux"
(Septembre 1987)

This documentary is the first
Never performed on the very famous
Brotherhood of Charities of Saint-Eloi de Béthune-Beuvry
(Pas de Calais - France)
on the occasion of his
Eighth Centenary of 1988
This historical documentary produced in the style of a report
allows to better understand the history and the current life of the brotherhoodHe will make you discover
The eight hundred year old customs and traditions of the Charitables
Exclusive images
of the first historic accolade between the venerable deans
Marcel BECK de Béthune and François COUPET de Beuvry
during the party at "Naviaux"
(September 1987)

Interview du réalisateur (Interview with the director)
Henri GRANIER

(Cliquer sur les images pour avoir les vidéos)


Bonus

 

L'égalité devant la mort est un principe de base des religions ainsi que de nos sociétés démocratiques
Néanmoins, cette égalité est rarement effective et l'argent constitue souvent une barrière incontournable
La confrérie des charitables de Saint Eloi, à Béthune
existe depuis plusieurs siècles (8) et assurent tous les enterrements
selon le même rituel immuable que l'on soit pauvre ou riche


L'histoire de la confrérie débute en 1188
lorsqu'une épidémie de peste dévaste la région, personne ne voulait plus enterrer les morts, ni soigner les malades
C'est alors que Saint-Eloi apparut en songe à Gauthier de Béthune et Germon de Beuvry, deux maréchaux-ferrants
en leur demandant de fonder une « karité » (une charité)
Les deux hommes se rencontrent à la source de Quinty pour se raconter leur vision
Encouragés par Robert V de Béthune et sur les conseils du prieur de Saint-Pry, Rogon
ils fondent la Confrérie des Charitables de Saint-Eloi
Leur tâche consiste à accompagner et à enterrer les morts sans distinction


Les charitables poursuivent encore aujourd’hui leur action d’accompagnement et viennent en aide auprès des personnes en grandes difficultés.
Bien que placée sous le patronage de Saint-Eloi
la Confrérie des Charitables est laïque depuis 1853
Il s’agit aujourd’hui d’une association régie par la loi de 1901

Chaque année, en septembre, le dimanche suivant la Saint-Mathieu
a lieu la traditionnelle « procession à naviaux » évoquant la rencontre de Germon et de Gauthier
(Naviaux signifie « navets »)

Lors de cette procession, chaque charitable porte
une baguette blanche ornée de buis, de thym et de fleurs dont les odeurs fortes étaient censées éloigner le mal.

Au mois de juin, les charitables font le tour de la ville pour effectuer « la quête des petits plombs »
Suivit par une distribution gratuite de petits pains aux donateurs.

Equality before death is a basic principle of religions as well as of our democratic societies
However, this equality is rarely effective and money is often an unavoidable barrier.
The brotherhood of charities of Saint Eloi, in Béthune
has existed for several centuries (8) and provide all burials
according to the same unchanging ritual whether one is poor or richThe history of the brotherhood begins in 1188
when a plague epidemic devastated the region, no one wanted to bury the dead or treat the sick
It was then that Saint-Eloi appeared in a dream to Gauthier de Béthune and Germon de Beuvry, two farriers
asking them to found a "shea" (a charity)
The two men meet at the source of Quinty to tell each other about their vision
Encouraged by Robert V de Béthune and on the advice of the prior of Saint-Pry, Rogon
they found the Confrérie des Charitables de Saint-Eloi
Their task is to accompany and bury the dead without distinction.
Charitable organizations still continue their supportive action today and come to the aid of people in great difficulty.
Although placed under the patronage of Saint-Eloi
the Confrérie des Charitables has been secular since 1853
Today it is an association governed by the law of 1901
Every year, in September, the Sunday following Saint-Mathieu
takes place the traditional "naval procession" evoking the meeting of Germon and Gauthier
(Naviaux means "turnips")
During this procession, each charity carries
a white wand adorned with boxwood, thyme and flowers whose strong smells were supposed to ward off evil.
In June, charities go around the city to carry out "the quest for small lead"
Followed by a free distribution of bread rolls to donors.

Videos are not translated


Le site des Charitables

nnnnnnnnn